Mieux comprendre, planifier et construire nos milieux de vie.

Articles

  • Densité

    La densité résidentielle brute se définit comme le rapport entre le nombre de logements d’un quartier et la superficie totale de ce dernier. Puisqu’elle fournit un portrait global d’une portion de territoire définie, cette mesure peut être utilisée pour évaluer la rentabilité des espaces et des équipements publics mis en place dans un quartier. À l’opposé, la densité résidentielle nette, qui ne considère que les espaces constructibles du quartier en excluant notamment les espaces publics, ne peut être utilisée que pour évaluer la rentabilité des investissements effectués sur les sites privés.

    Voir aussi Compacité.

    Lire la suite
  • Défis du vieillissement en aménagement

    Le vieillissement de la population est un phénomène en pleine croissance. Si nombre d’aînés sont encore actifs aujourd’hui, l’éventualité qu’ils perdent de leur autonomie ou qu’ils soient touchés par une incapacité pose un défi d’aménagement pour leur permettre, notamment, de continuer à se déplacer en toute sécurité. Le vieillissement de la population exige que les collectivités s’ajustent sur le plan de l’offre résidentielle, de transport et de services. Très peu de municipalités sont prêtes à répondre adéquatement à ces besoins aujourd’hui, ce qui présente une opportunité d’améliorer et de rendre plus durables les milieux de vie, pour tous.

    Lire la suite
  • Accessibilité des milieux de vie : la mobilité active des aînés

    La possibilité, pour les aînés, de recourir aux modes déplacement actifs pour se rendre de manière autonome à différentes destinations (lieu de résidences, commerces, services, équipements publics, etc.) est un élément essentiel de l’accessibilité d’une collectivité.

    La mobilité active constitue par ailleurs un facteur particulièrement déterminant pour la qualité de vie des aînés, plus à risque de se trouver en situation de vulnérabilité sociale, économique, ou physique.

    Lire la suite
  • Dernier kilomètre alimentaire

    Le concept du « dernier kilomètre alimentaire » réfère à la distribution des aliments dans la dernière partie de la chaîne d’approvisionnement, soit la livraison finale des denrées périssables aux points de vente alimentaire dans les collectivités (marchés publics, épiceries, dépanneurs, banques alimentaires, etc.). La logistique du dernier kilomètre pose plusieurs défis pour les acteurs de l’alimentation locale, notamment en raison de la congestion due au nombre de véhicules présents en milieu urbain près des lieux de distribution ainsi que la fréquence des trajets à vide qui implique des coûts de transport supplémentaires. Le dernier kilomètre représente le kilomètre le plus coûteux de la chaîne logistique alimentaire.

    Lire la suite
  • Logistique des systèmes alimentaires de proximité

    L’amélioration des systèmes alimentaires de proximité (SAP) passe notamment par l’optimisation de leur logistique. Celle-ci regroupe l’ensemble des activités et des processus qui permettent d’assurer le flux efficient des produits alimentaires et de l’information, du point d’origine au point de consommation, en passant par les points d’entreposage et de distribution (d’après OQLF, 2013). L’optimisation de la logistique est identifiée comme étant l’un des principaux leviers pour améliorer la performance des SAP.

    Lire la suite
  • Ville d'hiver et changements climatiques

    Une ville d’hiver se définit comme un ensemble urbain subissant les cinq éléments de base suivants (Pressman, 1995) :

    1. une température normalement sous le seuil du gel;
    2. des précipitations, habituellement sous forme de neige;
    3. un nombre restreint d'heures d'ensoleillement;
    4. des périodes prolongées des trois éléments ci-dessus;
    5. des variations saisonnières.
    Lire la suite