Mieux comprendre, planifier et construire nos milieux de vie.

Victoriaville : ville inclusive

Catégorisé dans:

Victoriaville (45 841 habitants en 2016) est confrontée à un important vieillissement de sa population : la proportion des aînés (65 ans et plus) y est passée de 19 à 23 % entre 2001 et 2016 alors qu’au cours de la même période, ce taux ne variait que de 16 à 18 % dans l’ensemble du Québec (Québec. ISQ, 2017). Victoriaville comptait donc 2110 aînés de plus en 2016 qu’en 2011. Cela est dû en partie au vieillissement des ménages sur place, mais aussi au fait qu’il s’agit d’un centre régional qui accueille de nombreux aînés en provenance des municipalités avoisinantes.

La Ville de Victoriaville a adopté une série de politiques sociales : une politique familiale en 1996, une politique d’accessibilité universelle en 1999 (avant l’entrée en vigueur de la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale), une politique jeunesse en 2003 et une politique des aînés en 2012. Elle a en outre un plan d’action sur les saines habitudes de vie.

Approche urbanistique

Un arrimage de différentes politiques sociales

Pour intervenir de façon structurée, la Ville de Victoriaville mise sur un arrimage de ses politiques sociales (Ville de Victoriaville, 2016a). Bien qu’il s’agisse de politiques distinctes, la Ville favorise une approche transversale et des interventions concertées. Pour ce faire, elle a harmonisé le libellé des domaines d’action et synchronisé les échéances des différents plans d’action (le plus récent couvre la période 2016‑2018). Les responsables des différentes politiques œuvrant dans deux services municipaux distincts (le Service de la gestion du territoire et le Service du loisir, de la culture et de la vie communautaire) tiennent régulièrement des réunions pour discuter des enjeux transversaux et rassemblent aussi chaque année les membres des différents comités consultatifs impliqués.

Vélogare du Grand‑Tronc | Source : Olivier Legault / Rues Principales

Une revitalisation du centre-ville

Depuis 2016, la Ville de Victoriaville a également procédé à une importante revitalisation de son centre-ville. Ces travaux ont permis d’améliorer les conditions de déplacement pour l’ensemble des usagers, dont les aînés et les personnes à mobilité réduite. La Ville a mené des consultations publiques en personne et en ligne grâce au développement de l’outil MonIdee.ca pour connaître les opinions de la population concernant plusieurs enjeux municipaux (transport, services de proximité, aînés, qualité de vie, etc.). En consultant la population et en favorisant des aménagements adaptés pour l’ensemble des visiteurs, la Ville de Victoriaville s’est dotée d’un centre-ville destiné à accueillir une clientèle variée. Plusieurs adaptations y ont déjà été réalisées sur le plan du design et de l’aménagement, notamment :

Balançoire inclusive – Vélogare du Grand‑Tronc | Source : Ville de Victoriaville

  • l’élargissement des trottoirs et leur aménagement au même niveau que la rue;
  • l’ajout de passages piétonniers sécurisés;
  • l’ajout de nombreux bancs et sièges sur la rue Notre-Dame;
  • le réaménagement de la rue de la Gare pour en faire une rue piétonne;
  • l'ajout d’arbres sur la rue Notre-Dame.

La Ville a misé sur plusieurs aménagements inclusifs. Elle a installé de nouveaux bancs possédant des accoudoirs, ainsi que des balançoires inclusives. Ces dernières permettent aux personnes en fauteuil roulant de les utiliser sans difficulté, puisque les sièges se relèvent. Des stationnements pour des aides à la mobilité motorisées (AMM) comportant des bornes de recharge ont également été aménagés. La signalisation et l’affichage au centre-ville ont par ailleurs été adaptés pour répondre aux besoins des personnes ayant des incapacités (visuelles, etc.).

Des marches exploratoires autour de résidences pour aînés

Des marches exploratoires pour améliorer la sécurité des déplacements actifs autour des résidences pour aînés ont été organisées par la personne responsable de la Politique des aînés. Il s’agit d’activités consistant à repérer à la fois les problèmes et les aspects positifs de chacun des tronçons de rues dans un secteur donné. C’est également l’occasion pour les citoyens, les représentants d’organismes et d’autres parties prenantes de partager de l’information et de proposer des solutions aux problèmes soulevés.

Un premier projet pilote a été réalisé avec des aînés vivant dans la résidence La Seigneurie Le Victorin, située en périphérie du centre-ville (Ville de Victoriaville, 2018). Des marches sont également planifiées avec les aînés de quatre autres résidences au courant de 2018. Une quinzaine de résidents qui se déplacent sans voiture (à pied, à vélo, en triporteur, etc.) ont participé au premier événement et plusieurs interventions en ont découlé :

  • L’ajout de deux nouveaux passages piétonniers :
    • Un premier, juste en face de l’entrée principale de la résidence La Seigneurie Le Victorin, permettant d’accéder de manière plus sécuritaire au complexe commercial où sont situés un restaurant et une fruiterie;
    • Un second, à l’intersection de la rue de la Paix et du boulevard Jutras, qui permet une traversée de ladite intersection plus conviviale et sécuritaire. Ce passage peut entre autres être utilisé pour rejoindre le centre commercial La Grande Place des Bois‑Francs, situé à environ 600 mètres de la résidence, en utilisant le côté de rue muni d’un trottoir. Un banc est également installé à mi-parcours sur le chemin menant au centre commercial pour pouvoir faire une pause.

« Ligne de rive » | Source : Ville de Victoriaville

  • Un corridor piétonnier amélioré :
    • Une ligne blanche, appelée « ligne de rive », désigne un corridor pour les piétons sur les rues de la Paix et de la Joie, dans le quartier résidentiel entourant la résidence pour aînés. Au sol, un pictogramme définira l’espace réservé aux piétons en les représentant et une bande hachurée de 50 cm créera une zone tampon entre ceux-ci et les automobilistes (Victoriaville, 2018).

D’autres améliorations ont été apportées dans le quartier autour de la résidence au cours des dernières années, notamment :

  • l’allongement de la durée des phases piétonnières à certaines intersections;
  • la réparation de trottoirs;
  • l’ajout de plaques podotactiles au sol.

Depuis le premier projet pilote, la formule des marches exploratoires a été adaptée pour mieux répondre aux besoins des aînés et faciliter la mise en œuvre des interventions subséquentes par :

  • la tenue d’un café-rencontre pour expliquer la procédure avant d’entreprendre la marche et impliquer les experts en transport, en mobilité durable et en accessibilité universelle;
  • la participation d’un élu à la marche exploratoire;
  • l’envoi d’un compte-rendu aux participants.

Des programmes d’accessibilité universelle financés par la Ville

La Ville de Victoriaville offre plusieurs programmes d’aide pour améliorer l’accessibilité des résidences privées et celle des établissements de commerces et de services (Ville de Victoriaville, s.d.a). Ceux-ci sont complémentaires aux subventions provenant des autres paliers gouvernementaux.

Le volet commercial

La Ville subventionne depuis quelques années déjà les commerces qui souhaitent se doter d’aménagements accessibles pour leur clientèle (accès au bâtiment, au comptoir d’accueil et de services et aux toilettes, amélioration de la circulation intérieure, installation d’un système d’aide à l’audition dans une salle de réunion ou lors d’activités ouvertes au public), en plus d’offrir des services-conseils à ce sujet. Un répertoire des commerces et des services accessibles est également disponible sur Internet. On estime que 60 % des commerces de la rue Notre-Dame sont dorénavant accessibles et répondent à des normes bien précises qui exigent l’accès au bâtiment, la libre circulation à l’intérieur et l’accès à certains services selon l’usage du commerce (p. ex., des toilettes dans le cas d’un restaurant).

Le volet résidentiel

Un second programme, qui a été développé plus récemment, encourage l’adaptation des résidences et complète les programmes de subvention gouvernementaux pour les personnes handicapées ou aînées. Il vise les personnes qui ont besoin d’adaptations rapidement ou qui sont non admissibles à une subvention provinciale. Le programme permet aussi de couvrir des frais supplémentaires qui dépassent les seuils admissibles aux programmes provinciaux. Les projets admissibles peuvent concerner l’accès extérieur au domicile, la circulation intérieure, les équipements de cuisine, de salle de bain et de sécurité, de même que la location d’équipements adaptés aux personnes à mobilité réduite.

La Ville a en outre ajouté des critères supplémentaires à son règlement de construction pour améliorer l’accessibilité universelle des nouvelles constructions résidentielles (p. ex., prévoir les installations pour faciliter l’adaptation future de la salle de bain; largeur des portes et des corridors, hauteur des prises de courant) (Ville de Victoriaville, 2016b).

D’autres initiatives visant à améliorer les conditions de déplacement des aînés et des personnes à mobilité réduite

TaxiBus

Formation AMM – Règles de circulation pour un virage à gauche | Source : Ville de Victoriaville
En raison de l’absence de transport en commun à Victoriaville, la Ville propose un service de transport abordable par TaxiBus (trois dollars par trajet pour les 65 ans et plus) qui permet de se déplacer vers de nombreux pôles de services et de commerces sur son territoire (Ville de Victoriaville, s.d.b). Plusieurs points de service sont d’ailleurs localisés à l’entrée de résidences pour personnes âgées afin d’améliorer leur accès à ce service.

Sensibiliser les usagers d’AMM aux déplacements sécuritaires

Pour faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite, la Ville offre des conférences, ainsi qu’une formation sous forme de capsules vidéo. Celles-ci sensibilisent les usagers d’AMM aux règles en vigueur (équipement obligatoire, endroits où il est possible de circuler) et les informent sur les stationnements et les services de dépannage qui sont à leur disposition. Pour leur permettre de mieux planifier leurs déplacements, la Ville met gratuitement à leur disposition (en version papier ou Internet) des cartes avec les itinéraires les plus adaptés à leurs besoins. Ces cartes couvrent quatre secteurs de la ville : le réservoir Beaudet, le centre-ville, le secteur Arthabaska et les centres commerciaux.

Bilan et perspectives

  • La réalisation de plusieurs interventions visant à faciliter les déplacements actifs vers les services et commerces de proximité;

  • Une bonne collaboration au sein des différents services de la Ville (Service de la gestion du territoire; Service du loisir, de la culture et de la vie communautaire) favorisant l’arrimage des interventions afin de répondre aux besoins d’une clientèle variée (aînés, famille, jeunes, personnes ayant un handicap);

  • Un rôle de précurseur de la Ville et une volonté d’aller au-delà des normes minimales sur le plan de l’accessibilité universelle;

  • Une habileté à saisir des occasions : profiter de la revitalisation du centre-ville pour améliorer son accessibilité pour tous types de clientèles, dont les personnes âgées ou à mobilité réduite;

  • Des interventions axées sur le centre-ville, mais également sur des lieux de résidence d’aînés localisés dans des quartiers plus périphériques, afin d’améliorer le confort et la sécurité des déplacements des aînés vers les services et commerces de proximité;

  • À plus long terme, ces interventions pourraient être complétées par des solutions plus permanentes sur le plan de l’aménagement (p. ex., trottoirs ou autre délimitation pour remplacer la « ligne de rive »; mobilier urbain permettant l’attente aux arrêts du TaxiBus dans des endroits fortement fréquentés par les aînés);

  • D’autres interventions pourraient être nécessaires pour ajuster l’offre résidentielle aux besoins et désirs des aînés (p. ex., diversifier l’offre et la rendre plus abordable et s’assurer d’une localisation de nouvelles résidences dans des milieux favorables offrant une bonne accessibilité aux commerces et aux services).

Partager cette page

Références

DESSUREAULT, Jessica (2018). Chargée de projet Politique familiale et Politique des aînés, Ville de Victoriaville. Entretien téléphonique avec Vivre en Ville réalisé le 11 juillet 2018.

QUÉBEC. ISQ [INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC] (2017). « Municipalités : Population selon le groupe d'âge et sexe, 2001 à 2017 », Institut de la statistique du Québec : Population et structure par âge et sexe. [+ infos]

ROUSSEL, Nathalie (2018). Responsable à l’accessibilité universelle, Ville de Victoriaville. Entretien téléphonique avec Vivre en Ville réalisé le 4 juin 2018.

VILLE DE VICTORIAVILLE (2016a). « Victoriaville lance les plans d’action 2016‑2018 de ses politiques sociales », Victoriaville : santé urbaine. [En ligne]

VILLE DE VICTORIAVILLE (2016b). « Victoriaville ajoute 13 critères durables à son règlement de construction », Victoriaville : santé urbaine. [En ligne]

VILLE DE VICTORIAVILLE (2018). Des mesures pour améliorer la sécurité aux abords de La Seigneurie Le Victorin, Document d’information remis aux participants des marches exploratoires, 2 p.

VILLE DE VICTORIAVILLE (s.d.a). « Accessibilité universelle », Victoriaville : santé urbaine. [En ligne]

VILLE DE VICTORIAVILLE (s.d.b). « TaxiBus », Victoriaville : santé urbaine. [En ligne]