Mieux comprendre, planifier et construire nos milieux de vie.

Saint-Bruno-de-Montarville : politique Ville nourricière

Catégorisé dans:

Au Québec, la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville est la première municipalité à s’être dotée d’une politique « ville nourricière ». Celle-ci vise à développer un système alimentaire local durable faisant la promotion d’une agriculture de proximité et de moindre impact environnemental, et facilitant l’accès à des aliments sains pour la population.

Grâce à cette politique, la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville souhaite identifier les initiatives à mettre en œuvre dans le but de faire évoluer la municipalité vers un système alimentaire plus durable.

Saint-Bruno-de-Montarville… en quelques mots

Saint-Bruno-de-Montarville compte 27 140 habitants et fait partie de l’Agglomération de Longueuil et de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM, 2017). Elle est située à une vingtaine de kilomètres du centre-ville de Montréal, auquel elle est reliée par des voies rapides et par le train de banlieue et, moins directement, par des lignes de bus. Elle s’inscrit ainsi dans une dynamique de banlieue par rapport à la métropole.

Des terres remises en culture | Source : Agriculture urbaine Saint-Bruno
La zone urbanisée de Saint-Bruno-de-Montarville demeure relativement compacte. Elle se déploie autour d’un ancien noyau villageois et est limitée par un élément naturel d’importance, le mont Saint‑Bruno. Bien qu’elle soit principalement composée d’habitations, majoritairement de maisons individuelles, on y trouve néanmoins une grande variété d’activités économiques réparties dans le centre-ville, le parc industriel et un centre commercial d’envergure régionale.

La zone agricole permanente de Saint-Bruno-de-Montarville occupe 29,1 % de son territoire. Celle-ci est principalement dédiée aux grandes cultures et aux cultures maraîchères, lesquelles ne semblent pas générer de nuisances pour les milieux habités (Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, 2017a).

Une première politique de ville nourricière

historique et objectifs

En 2015, la communauté de Saint-Bruno-de-Montarville a démontré, dans le cadre d’une démarche participative entourant la Vision stratégique 2035 de la Ville, un grand intérêt pour les enjeux de protection du territoire agricole et le concept de ville nourricière. Ces préoccupations ont ensuite été traduites au sein du plan d’urbanisme de la Ville. L’ambition de devenir une collectivité viable reconnue pour ses milieux agricoles protégés et ses activités agroalimentaires de proximité y a été inscrite comme une orientation centrale (Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, 2017a).

Vue depuis la Montée Sabourin | Source : L'Enclume
La Politique Ville nourricière 2017, qui est le fruit du travail de la Direction du développement urbain et d’un comité de travail regroupant des professionnels municipaux, des citoyens et une élue (Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, 2017b), a suivi l’adoption du plan d’urbanisme. Celle-ci vise notamment à :

  • définir les enjeux associés au système alimentaire local;
  • répertorier les initiatives existantes et les acteurs clés;
  • définir la vision d’une ville nourricière montarvilloise;
  • se doter d’un plan d’action conséquent.

Pour la municipalité, la Politique Ville nourricière 2017 constitue également un outil de mobilisation visant à rassembler les parties prenantes autour d’objectifs communs.

Une démarche qui s’attarde à chacune des composantes du système alimentaire

La politique aborde toutes les composantes du système alimentaire : la production, la transformation, la distribution, la consommation et la gestion des matières résiduelles. En ce sens, l’analyse fournie par la politique explicite le désir de travailler, à terme, sur chacune de ces composantes. Selon le maire : « en intervenant sur l’ensemble du système alimentaire, la Ville souhaite contribuer à la mise en œuvre d’une véritable stratégie alimentaire locale » (Khalkhal, 2017).

Une politique locale qui se superpose au PDZA

La politique ville nourricière prend appui sur le portrait du système alimentaire et les enjeux décrits dans le plan de développement de la zone agricole (PDZA) établi par l’Agglomération de Longueuil (Agglomération de Longueuil, 2014). Ce faisant, Saint-Bruno-de-Montarville tire profit du travail d’analyse déjà effectué par l’Agglomération et se donne la possibilité d’approfondir la réflexion à l’échelle locale. Parmi les principaux enjeux, on soulève :

  • un territoire agricole morcelé;
  • un haut taux de location des terres;
  • une forte spéculation foncière;
  • une absence de relève agricole;
  • une production qui n’est pas destinée au marché local.

Une ville nourricière au service de la qualité de vie

Cette politique permet à Saint-Bruno-de-Montarville d’aborder de nombreux enjeux qui dépassent les thèmes de l’alimentation. En mettant en place des conditions favorables à un système alimentaire durable, la Ville s’attend à des retombées positives sur la qualité de vie et la santé de la population, la réduction des émissions des gaz à effets de serre et le développement économique local (Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, 2017b).

Des orientations qui se matérialisent dans la réglementation et dans des projets concrets

Depuis 2016, les orientations portées par la Politique Ville nourricière 2017 se concrétisent peu à peu dans des interventions ponctuelles comme :

Plate-bande comestible au centre-ville | Source : Ville de Saint-Bruno-de-Montarville

  • l’ajout de nouveaux usages au règlement de zonage : l’agriculture urbaine est maintenant inscrite comme classe d’usages à part entière. Elle est définie comme « une production de petite échelle effectuée à l’intérieur du périmètre d’urbanisation et compatible avec les activités urbaines environnantes » (Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, 2018, p. 21). Elle se décline en plusieurs usages, dont la culture de fruits, de légumes, les cultures expérimentales, l’horticulture, l’hydroponie et l’aquaponie;
  • la modification au réglement sur le contrôle des animaux : il est désormais autorisé d’élever des poules pondeuses sur le terrain d’habitations unifamiliales isolées ou jumelées;
  • l’adoption du programme particulier d’urbanisme du secteur Sabourin : un concept d’agro-quartier est mis de l’avant pour le développement d’un grand secteur à urbaniser. Des usages d’agriculture urbaine divers sont intégrés dans le plan du quartier et dans les affectations qui lui sont attribuées (Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, 2016);
  • Les aménagements comestibles dans le domaine public : la Ville intègre désormais des plantes comestibles et des arbres fruitiers dans divers aménagements, dont ses plates-bandes;
  • les Incroyables comestibles : Saint-Bruno-de-Montarville adhère aux principes des Incroyables comestibles et offre les surplus de ses aménagements comestibles à un comptoir alimentaire local;
  • le projet Agriculture urbaine Saint-Bruno (2016) : ce projet privé appuyé par la Ville vise à remettre en culture 43 hectares de terres agricoles sous la forme d’un incubateur d’entreprises agroalimentaires.

Partager cette page

Références

AGGLOMÉRATION DE LONGUEUIL (2014). PDZA : Plan de développement de la zone agricole de l’Agglomération de Longueuil. [PDF] 122 p.

AGRICULTURE URBAINE SAINT‑BRUNO (2016). « À propos de nous », Agriculture urbaine Saint‑Bruno. [En ligne]

CMM [COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL] (2017). « Fiche de la municipalité : Saint-Bruno-de-Montarville », Communauté métropolitaine de Montréal. [En ligne]

KHALKHAL, Frédéric (2017). « Une ville nourricière », Les Versants, 16 mars 2017. [En ligne]

L’ENCLUME (2014). Saint-Bruno-de-Montarville : Portrait du patrimoine culturel et identitaire. [PDF]. 28 p.

VILLE DE SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE (2016). PPU Secteur Sabourin, Ville de Saint-Bruno-de-Montarville. [PDF] 58 p.

VILLE DE SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE (2017a). Plan d’urbanisme : Règlement Urb-PU2017 - Annexe A, Ville de Saint-Bruno-de-Montarville. [PDF] 135 p.

VILLE DE SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE (2017b). Politique Ville nourricière 2017, Ville de Saint-Bruno-de-Montarville.[PDF]. 64 p.

VILLE DE SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE (2018). Règlement de zonage URB‑Z2017, Chapitre 2 : Classification des usages,. Ville de Saint-Bruno-de-Montarville. [PDF]. 25 p.