Mieux comprendre, planifier et construire nos milieux de vie.

Quartier des générations de Montréal

Catégorisé dans:

La Fondation Berthiaume‑Du Tremblay, dont la mission est d’offrir des services dans le secteur de l’hébergement, du soutien à domicile, de l’habitation et du développement communautaire est l’initiatrice du projet appelé le Quartier des générations et la fondatrice de l’organisme à but non lucratif (OBNL) du même nom, dont la mission est de créer un milieu de vie pour aînés en adoptant une approche plurigénérationnelle et d’ouverture sur la communauté.

Composantes du projet

Les résidences déjà construites

Le Quartier des générations est situé dans l’arrondissement Ahuntsic‑Cartierville, au nord de l’île de Montréal. Bordé par la rivière des Prairies, il se trouve à proximité du Parc‑nature de l’Île‑de‑la‑Visitation. Sur le site actuel, on retrouve trois structures :

  • les résidences du 1615 et du 1625 (Résidences Roch‑Pinard), certifiées pour aînés autonomes, qui regroupent 65 logements;
  • la Résidence Berthiaume‑Du Tremblay : un CHSLD privé conventionné, qui héberge 198 résidents;
  • le Centre de jour qui accueille près de 200 aînés par semaine et qui propose des activités thérapeutiques et préventives pour les aînés demeurant à domicile.

Ce sont donc environ 500 aînés qui fréquentent ou habitent le site du Quartier des générations, auxquels s’ajoutent 375 travailleurs.

Le 1675, une nouvelle dynamique

Plan du Quartier des générations | Source : Vivre en Ville

En 2013, la Fondation Berthiaume‑Du Tremblay fait l’acquisition du terrain et d’une bâtisse contigus aux terrains des résidences existantes pour réaliser un projet novateur : Le 1675, qui comprend des logements et des espaces collectifs. Ce nouveau bâtiment comporte 40 logements abordables pour aînés autonomes, dont la moitié sont subventionnés. La Société d’Habitation du Québec (SHQ) a financé le volet habitation dans le cadre du programme AccèsLogis et la Fondation Berthiaume‑Du Tremblay a financé les espaces collectifs favorisant l’ouverture sur la communauté. Le Quartier des générations a été accompagné par le groupe de ressources techniques (GRT) Bâtir son quartier. Le 1675 intègre des espaces collectifs, une programmation et des services s’adressant à différents publics, dont les aînés.

Approche urbanistique

Une participation publique soutenue

Le Quartier des générations a fait l’objet d’une démarche concertée pour son élaboration. En 2011, des groupes de discussion avec des aînés ont été mis en place pour déterminer les assises du projet. On y a identifié trois axes qui guident le Quartier des générations dans ses démarches : la sécurité, la santé et la participation sociale.

On a encouragé la participation active des aînés, du voisinage (grâce à du porte-à-porte pour recruter des participants), de partenaires et des personnes intéressées par le projet. La mobilisation s’est poursuivie en 2017 au moyen d’une collaboration avec deux équipes de recherche de la Faculté d'aménagement de l'Université de Montréal : Le Lab Ville Prospective et le groupe Design et Société.

Maquette du Quartier des générations | Source : Quartier des générations
Le Lab Ville Prospective a animé deux événements : la Matinée des savoirs émergents et un atelier collaboratif de prospective (Imaginons le quartier des générations en 2025). Plusieurs scénarios explorant les usages potentiels et les liens possibles avec la collectivité ont été élaborés.

Ensuite, pendant plusieurs mois, des étudiants du groupe Design et Société ont travaillé avec un comité plus restreint de dix aînés pour élaborer des propositions de services et d’aménagements qui ont d’ailleurs été réunis dans un guide intitulé : Un quartier pour les générations. Recueil d’idées pour le développement d’un quartier intégré et plurigénérationnel (Girard et collab., 2018). Ce guide, auquel la Fondation a collaboré, se veut un recueil d’idées pour inspirer de prochaines actions à entreprendre dans le Quartier des générations et ailleurs.

Cette collaboration a donné lieu à des échanges riches entre différentes générations : elle a suscité, d’une part, l’intérêt chez les aînés et a amené, d’autre part, les étudiants à réfléchir à leur pratique professionnelle et à intégrer des « réflexes aînés » pour des aménagements plus sécuritaires et plus inclusifs. Elle a en outre permis de renforcer et d’établir divers partenariats, notamment avec l’Arrondissement, TechnoMontreal, la Promenade Fleury, le CPE du Passe‑Temps, la Table de concertation des aînés de Montréal, le Réseau québécois des villes et villages en santé et l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal.

Concept architectural et souci de l’aménagement paysager

Le 1675 est un immeuble constitué de trois étages qui intègre une diversité de tailles de logements (studios, 3 ½ et 4 ½) et des espaces collectifs ouverts sur la communauté. L’architecture et l’implantation du bâtiment ont également fait l’objet d’une attention particulière, inspirées de la trame urbaine du quartier et des bâtiments existants pour que les matériaux et la volumétrie s’intègrent dans l’environnement du quartier Ahuntsic. Ce souci de cohérence vise à favoriser les liens avec le reste de la collectivité et à limiter l’effet d’enclavement des résidences.

Afin de concevoir un plan directeur d’aménagement paysager, le Quartier des générations travaille avec La Soverdi (la Société de verdissement du Montréal métropolitain) : un organisme à but non lucratif qui privilégie lui aussi l’approche participative dans ses interventions (Fondation Berthiaume‑Du Tremblay, 2016). Le Quartier des générations collabore également, depuis ses débuts, avec l’arrondissement Ahuntsic‑Cartierville en participant, par exemple, au développement du Parcours Gouin qui vise à rendre accessibles les berges de la rivière des Prairies.

Une programmation plurigénérationnelle

Activités intergénérationnelles autour du potager | Source : Quartier des générations
Le Quartier des générations mise sur une programmation rassembleuse afin d’inclure les résidents de tous les âges du quartier Ahuntsic. Pour ce faire, le Quartier des générations a recruté un coordonnateur de mobilisation sociale qui veillera à développer l’ouverture sur la communauté et l’approche plurigénérationnelle en créant une dynamique propice aux rencontres par l’aménagement et l’animation des espaces collectifs, qu’ils soient intérieurs ou extérieurs.

Un prototype de jardins surélevés, qui a été élaboré par le groupe Design et Société, devrait notamment être mis en place, en complément des activités de jardinage qui ont déjà lieu sur le site. Ces activités constituent des occasions de rencontres entre les aînés du Centre de jour, les résidents du CHSLD, leurs proches, les locataires des Résidences Roch‑Pinard et les enfants du centre de la petite enfance du Passe‑Temps, situé juste à côté.

Le Marché Ahuntsic‑Cartierville au Quartier des générations

Durant la saison estivale, et ce depuis 2015, une camionnette du Marché Ahuntsic‑Cartierville, le Marché mobile, s’installe hebdomadairement sur le site du Quartier des générations. Cet organisme à but non lucratif vise à favoriser l’accès à des fruits et légumes frais et abordables dans l'arrondissement pour favoriser de saines habitudes de vie chez les résidents, dans un contexte où l’offre alimentaire y est limitée et peu accessible (Fondation Berthiaume‑Du Tremblay, 2016) en raison, d’une part, de la distance élevée à parcourir vers les services et, d’autre part du boulevard Henri‑Bourassa qui constitue une barrière physique dans le tissu urbain et nuit aux déplacements actifs.

Une offre de transport plus diversifiée

Le Quartier des générations sollicite en outre la collaboration de différents acteurs du milieu pour faciliter les déplacements des aînés. L’organisme Un vélo une ville offre gratuitement, durant la saison estivale, des tours récréatifs et utilitaires en vélos triporteurs aux résidents. De plus, un véhicule en autopartage est disponible sur le site. Enfin, un service de navette est offert, quatre fois par semaine, aux locataires des Résidences Roch‑Pinard pour se rendre sur la promenade Fleury, la principale rue commerciale du quartier Ahuntsic.

Bilan et perspectives

  • La diversification des options résidentielles s’adressant aux aînés avec le création de l’habitation Le 1675; 

  • Un travail de désenclavement et d’embellissement qui a été amorcé sur le site, notamment par l’implantation du nouveau bâtiment résidentiel sur la rue Gouin, le verdissement du site et une volonté de donner accès aux berges de la rivière des Prairies; 

  • Une approche participative soutenue et originale adoptée dans le cadre du projet, qui a permis d’impliquer les aînés, les usagers du site et les autres membres de la communauté (p. ex., ateliers de cocréation animés par des étudiants en urbanisme et aménagement du territoire);

  • Une volonté de partager l’expérience du Quartier des générations avec d’autres acteurs et territoires par la diffusion, par exemple, du recueil Un Quartier pour les générations;

  • Pour contribuer davantage à l’ouverture du projet sur la communauté dans une perspective plurigénérationnelle et inclusive, les collaborations avec l’Arrondissement et les partenaires du territoire permettront au Quartier des générations d’enrichir la portée de ses initiatives;

  • L’Arrondissement pourrait en outre œuvrer à l’échelle du quartier Ahuntsic pour appréhender les enjeux qui dépassent l’échelle du site et assumer une vision cohérente pour l’ensemble du secteur (sécurité des déplacements actifs, accès aux commerces et services de proximité, etc.). La municipalité peut aussi intervenir et assumer un rôle de leadership en utilisant les outils qui sont à sa portée, au moyen notamment d’un programme particulier d’urbanisme (PPU).

Partager cette page

Références

BRUT, Charlotte, Annie POIRIER et Alban PILARD (2018). Respectivement Responsable partenariats et innovation, Fondation Berthiaume‑Du Tremblay, Responsable des communications et des relations publiques, Quartier des générations, Coordonnateur à la mobilisation sociale, Quartier des générations. Entretien avec Vivre en Ville réalisé le 31 juillet 2018 à Montréal.

GIRARD‑LAPERRIÈRE, Florence, Julia MARTINEZ TURGEON et Harrison TURNBLOM (2018). Un quartier pour les générations. Recueil d'idées pour le développement d’un quartier intégré et plurigénérationnel, Montréal, Éditions Design et société, [PDF] 226 p.

FONDATION BERTHIAUME‑DU&nsbp;TREMBLAY (2016). Au fil des jours, vol. 11, été [PDF]. 8 p.